Communiqués

Bilan 2017 de la députée de Richmond – Sortir du cadre donne des résultats

 Sherbrooke, le 22 décembre 2017 – La députée de Richmond et adjointe parlementaire du premier ministre (volet jeunesse), Mme Karine Vallières est sortie du cadre pour présenter son bilan en direct de sa page Facebook, hier, 21 décembre à 14 h.

 

« Dans l’optique où je veux toujours rapprocher la politique des gens, je cherche toujours le moyen de pouvoir les informer le plus adéquatement possible. Étant très accessible sur les médias sociaux, mais surtout étant une députée de terrain présente partout dans les 21 municipalités, je tenais à exposer mon bilan annuel d’abord aux citoyens, organismes, municipalités et entreprises. Parce que c’est pour eux, comme je le dis souvent, que je ne fais pas de la politique, que je la vis. Plusieurs disent vouloir faire de la politique autrement : moi je ne le dis pas, je le fais. Cette expérimentation de livrer un bilan annuel en direct par Facebook, c’est transparent, c’est tout moi! Cela permet aussi aux citoyens de me poser directement leurs questions », explique Karine Vallières.

 

Par son implication et son acharnement, la députée de Richmond a pu démontrer à quel point elle peut faire une différence dans certains dossiers. Son approche du « gros bon sens » fait ses preuves. Voici quelques exemples qui auraient eu une finalité différente n’eut été l’apport de la députée.

  • École C dans l’arrondissement Rock Forest – Saint-Élie – Deauville : une première au Québec de réussir à faire ajouter un agrandissement de 7 classes à une école de 14 classes qui est encore à construire.
  • Pavillons abandonnés de l’école du Tremplin à Richmond : après plusieurs années de démarches, l’approbation pour la mise en vente est enfin donnée.
  • Financement du Wales Home à Cleveland : 84 000 000 $ pour assurer l’accès équitable des anglophones à une résidence.
  • Groupe de médecine familiale (GMF) à Saint-Georges-de-Windsor : obtention de deux permis de nouveaux médecins.
  • Résidence Wotton : permettre l’acquisition du bâtiment par un privé afin de maintenir l’ouverture de la résidence.
  • Maternelle 4 ans à Asbestos : dérogation pour que des enfants qui résident hors du code postal ciblés puissent accéder au service.
  • Route 257 : 360 000 $ cette année seulement pour continuer la remise en état de la route
  • Usine de traitement des eaux à Kingsbury : la plus petite à avoir été réalisée au Québec. Projet subventionné.
  • Centre des femmes du Val-Saint-François : financement récurrent.
  • Contamination de l’eau à Val-Joli : accélération du dossier.
  • Recyclage du verre dans la MRC du Val-Saint-François : en route vers un projet-pilote.
  • Congestion route 220 à Saint-Élie : concertation des différents acteurs.
  • Pont Craig à Danville – confirmation dans la programmation.
  • organisation d’assemblées citoyennes.
  • Mandat d’initiative sur la place des femmes en politique
  • Implication dans tous les dossiers jeunesse au national à titre d’adjointe parlementaire du premier ministre.

« Je le dis souvent : pour moi, il n’y a pas de petits ou de grands sujets, de petits ou grands dossiers, de petites ou grandes municipalité. Il y a les citoyens. Avec mon équipe, nous travaillons à obtenir des résultats concrets qui répondent aux besoins concrets de nos gens. Je suis une députée de terrain justement pour rapprocher la politique des gens, créer un lien de confiance. La population se désintéresse de la politique. Comme élue, moi, je veux lui démontrer qu’ensemble, on peut changer les choses. Je demeure authentique et fonceuse. Je travaille sans relâche parce que j’aime fondamentalement les gens. Je sors du cadre, je demande à qu’on agisse et pense différemment et j’obtiens des résultats fort enviables.»

En effet, force est de reconnaitre que la députée ose nommer les choses puisqu’on sent cette constante préoccupation des intérêts de la population du comté de Richmond portée jusqu’à Québec et non le contraire. Sa motivation est certes de résoudre des problématiques tout en étant axée sur les résultats au quotidien. À plus grande échelle, sa motivation lui permet de croire que le visage de la politique peut être rafraichissant et efficient à la fois.

La députée de Richmond a aussi confirmé qu’en plus des programmes normés, les 21 municipalités se sont partagé près de 750 000 $ pour les différents travaux effectués sur les routes du comté. À cela, on ajoute les quelque 200 organismes répartis partout sur le territoire qui ont bénéficié d’aide financière du programme de Soutien à l’action bénévole. Totalisant près de 100 000 $, cette somme a eu un effet de levier intéressant et significatif pour plusieurs d’entre eux. Rappelant que le comté de Richmond, c’est 21 municipalités du Val-Saint-Francois et des Sources, plus l’arrondissement Rock Forest – Saint-Élie – Deauville de la Ville de Sherbrooke, la députée de Richmond partage ses ressources humaines, techniques et financières dans trois secteurs qui ont des réalités et des enjeux qui leurs sont spécifiques.

 

Finalement, à ce bilan, il faut aussi ajouter l’aide et l’accompagnement auprès de quelque 250 citoyens ainsi qu’une participation active dans plusieurs commissions parlementaires soient celle du Transport et environnement, de la Santé et des services sociaux et celle des Relations avec les citoyens. Mentionnons aussi que la députée de Richmond a aussi été nommée au bureau de gestion de l’Assemblée nationale.

 

Pour en apprendre davantage sur les réalisations de la députée de Richmond, il est possible de consulter le facebook en direct de présentation au:  http://bit.ly/2DuWeaX

 

– 30 –

 

Sources :

Jacynthe Bourget

Attachée politique

Bureau de la députée de Richmond

Cell. : 819 437-8303

 

 

 

 

Facebooktwitterlinkedin

Laisser un commentaire