Communiqués

Développement bioalimentaire – Les MRC de l’Estrie s’unissent et annoncent des investissements de près de 1 230 000 $

Stoke, 18 juin 2018 — En avril 2018, les sept MRC de l’Estrie (qui incluent la Ville  de Sherbrooke), le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) et la Fédération de l’UPA-Estrie ont conclu une entente sectorielle de développement.

 

Cette entente permettra de soutenir la réalisation de cinq projets issus des  Plans de développement de la zone agricole (PDZA) locaux qui ont un impact sur l’ensemble des MRC de la région.  Dans l’optique de cette mise en commun à l’échelle estrienne, les projets retenus ont été choisis en fonction de trois critères: économie d’échelle, efficacité accrue et meilleurs résultats.

De plus, il a été convenu d’évaluer la pertinence d’implanter une structure de concertation pour favoriser le développement du secteur bioalimentaire en région et, le cas échéant, de définir les modalités permettant la mise en place de cette structure.

Pour réaliser cette entente, les signataires investiront 1 228 907 $ sur une période de trois ans. Cet investissement permettra la réalisation de projets évalués à 2 178 793 $ et créera un effet de levier permettant de doubler la mise. En effet, les promoteurs (dont les MRC) contribueront également en mettant à profit leurs ressources humaines.

La participation financière des partenaires de l’entente se chiffre comme suit :

  • les MRC de l’Estrie contribuent collectivement la somme de 225 000 $;
  • le MAPAQ y contribue pour 225 000 $;
  • l’UPA-Estrie y contribue 105 000 $;
  • et le Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), géré par la Table des MRC de l’Estrie, y contribue pour 673 907 $.

Les projets financés par cette entente poursuivent plusieurs objectifs:

  • le développement des compétences, notamment en gestion entrepreneuriale;
  • le soutien à la relève pour les entreprises du secteur agricole;
  • l’identification de produits offrant un potentiel de développement;
  • l’élaboration d’une banque d’opportunité d’affaires;
  • le soutien à la mise en marché des produits régionaux par l’affirmation de l’image de marque «Créateurs de saveurs Cantons-de-l’Est».

Le projet «Créateurs de saveurs Cantons-de-l’Est» bénéficie de la participation additionnelle des MRC de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi et de leur contribution financière.

 

Citations :

«Ce soutien financier s’inscrit directement en réponse à l’une des priorités qui
a été placée au cœur de la Stratégie gouvernementale pour assurer la vitalité et l’occupation des territoires 2018-2022 et qui consiste à soutenir la mise en valeur et la transformation des ressources à partir des forces endogènes propres à l’Estrie. Voilà une autre initiative structurante réalisée grâce au FARR et qui aura des retombées positives sur l’ensemble de la région.»

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

 

« Je suis particulièrement contente de cette entente. C’est près de 1M$ qui est investi par le gouvernement du Québec dans cette Entente sectorielle de développement bioalimentaire voulue par les élus du milieu, acteurs de premier plan pour déterminer les priorités régionales. Le secteur agricole représente un des plus importants secteurs économiques de la circonscription de Richmond et même de l’Estrie. Il importe de continuer à y accorder une importance particulière et d’être présent, comme gouvernement, afin de servir de levier pour d’autres investissements».

Karine Vallières, députée de Richmond et adjointe parlementaire du premier ministre (volet jeunesse)

 

«Le secteur bioalimentaire joue un rôle significatif dans le développement économique et social de notre région estrienne. Un secteur important pour lequel nous avons décidé d’agir tous ensemble, concrètement et maintenant! C’est donc à l’unisson et dans un esprit de concertation que les MRC de l’Estrie et la ville de Sherbrooke ont mis en commun les priorités de leurs Plans de développement de la zone agricole (PDZA) pour bâtir les assises de projets structurants. Cette mise en commun permet non seulement d’obtenir des gains en efficacité, mais également d’obtenir de meilleurs résultats. Pour moi, il s’agit d’un modèle de collaboration gagnant qui amènera un grand rayonnement sur l’ensemble de notre territoire.»

Hugues Grimard, président de la TME et préfet de la MRC des Sources.

 

«La MRC du Haut-Saint-François est honorée d’avoir été choisie pour administrer cette entente. Il s’agit d’une marque de confiance envers notre gestion transparente et exemplaire et notre leadership en concertation régionale. Nous coordonnerons un comité directeur très soucieux d’atteindre des résultats concrets. Les porteurs des cinq projets seront accompagnés et appuyés pour bien réussir leurs mandats respectifs. Nous ferons la preuve que travailler ensemble peut nous amener toujours plus loin.»

Robert G. Roy, préfet de la MRC du Haut-Saint-François

 

«Les 4400 producteurs et productrices de l’Estrie se réjouissent que l’agriculture et l’agroalimentaire soient enfin reconnus par les MRC de l’Estrie et la ville de Sherbrooke comme le plus important moteur économique de notre région. L’adoption de plans de développement de la zone agricole dans tous les territoires de l’Estrie avait déjà permis cette prise de conscience. Cette entente nous permet d’aller
encore plus loin par la mise en commun de nos ressources. L’UPA-Estrie est particulièrement fière de contribuer à son succès.

François Bourassa, président de la Fédération de l’UPA-Estrie

— 30 —

Source :                                                   Information :

Danielle Jean                                            Michel Saïkali
Conseillère en communications           Chargé de projet
et gestion de projets                                ESD bioalimentaire – Estrie
CLD du Haut-Saint-François                MRC du Haut-Saint-François
djean.cld@hsfqc.ca                                  michel.saikali@hsfqc.ca
819-560-8500, poste 2208                     819-570-4553

Facebooktwitterlinkedin

Laisser un commentaire