blogue

J’ai fait le choix du Parti libéral du Québec

Certains disent que je suis tombée dans la politique quand j’étais petite, un peu comme Obélix dans sa célèbre potion. Oui, j’ai été éveillée jeune à la politique. Et parce que j’ai été sensibilisée jeune à l’influence qu’elle exerce sur notre quotidien, je m’y suis vite intéressée. J’ai posé beaucoup de questions, j’ai lu, j’ai analysé, j’ai douté aussi. Mais je ne suis pas tombée dans une potion libérale à ma naissance : j’ai fait le choix du Parti libéral du Québec. Je m’y suis impliquée et j’y ai exposé mes idées depuis la Commission jeunesse.

 

En 2012, j’ai décidé de porter ses couleurs. Le Parti libéral du Québec était, selon moi, le véhicule le plus solide et le plus apte pour porter mes idéaux et mes valeurs. Il était le parti en qui j’avais confiance pour vivre la politique, et non faire de la politique. Je la vis, la politique, comme mon père l’a vécue pendant 34 ans : de façon intègre et dévouée. Je la vis, la politique, comme ma mère m’a montrée à être : de façon vraie et empathique. Je la vis, la politique, comme je veux que mes filles la voient : de façon  humaine et inclusive.

 

Je suis persuadée que la politique est et sera qui nous sommes. Et c’est pour cette raison que je la vis, aujourd’hui, cette vie politique. Parce que la politique, aujourd’hui, c’est une partie de moi, une partie de vous que je représente et qui m’avez accordée votre confiance. La politique, comme la société, change. Je fais partie de ce changement. Et j’ai fait le choix du Parti libéral du Québec.

 

Je vous invite à faire comme moi. Posez des questions, lisez, analysez, doutez. À l’ère où le fil d’actualité Facebook est devenu la source de la majorité, je suis inquiète. Parce que la politique est et sera qui nous sommes. À l’ère où les titres à scandale cachent du journalisme-marketing, à l’ère où les partis politiques d’opposition ne se sentent aucunement responsables envers la démocratie et nos institutions, nous assistons à un spectacle désolant d’allégations, de bruits de corridors, de coups bas, de théâtre et d’envolées verbales…

 

L’érosion ainsi provoquée de la crédibilité et du sérieux de nos fonctions me rappelle tous les jours que j’ai fait le bon choix, j’ai fait le choix du Parti libéral du Québec.

 

Je fais le choix aussi d’exercer mes responsabilités en donnant l’opinion des gens que je représente, en étant à leur côté pour défendre leurs enjeux, même si parfois, c’est envers mon propre gouvernement. Je le fais tout en respectant mon équipe. Je le fais tout en respectant les valeurs libérales. Ces valeurs qui me portent et qui en font le parti qui demeure le meilleur véhicule pour faire avancer le Québec.

 

J’ai confiance que la politique ne restera pas qu’une bête joute partisane et médiatique comme nous la voyons actuellement. Je ne sais pas comment c’était avant, mais voici ce en quoi je crois, maintenant. J’ai confiance que vous vous joindrez à moi pour faire que la politique soit qui nous sommes vraiment. Parce que ce qui importe, c’est l’addition de la force des gens à bord de ce véhicule.

Facebooktwitterlinkedin

Laisser un commentaire